Demander de l’aide c’est être fort

Nous avons tous régulièrement entendu cette maxime.  On l’utilise pour inciter les gens à consulter un médecin ou à parler à un groupe de soutien.  Cependant, on peut certainement l’appliquer à un domaine beaucoup plus large.  En effet, il est rare que la réussite soit le fait d’une seule et unique personne.  En informatique, il existe encore quelques exceptions principalement dans les applications pour appareils mobiles mais elles tendent à disparaître avec la complexification du développement.  Pour réussir, il faut indiscutablement être une équipe.

Est-ce que être une équipe est suffisant?  Faisons le test, prenons cent cinquante personnes et donnons leur la tâche de ramasser toutes les pommes d’un verger.  C’est une tâche simple que tout le monde peut exécuter.  Au nombre qu’ils sont, je m’attendrais à ce que la tâche soit terminée en quelques heures ou peut-être quelques jours.  Pourtant, je suis certain qu’elle ne sera pas terminée en moins d’une semaine sauf si deux choses  arrivent : quelqu’un dirige l’équipe et l’équipe s’est organisée.

En informatique, le même principe s’applique.  Généralement, on ne manque pas de leaders.  Nous nommons toujours un chef de projet, un directeur ou au minimum un responsable.  C’est ancré dans notre culture.  Cependant, nos équipes de travail ne développent pas leur potentiel maximal à cause d’un manque d’organisation.  Pour résoudre le problème, trouvons une méthode et appliquons là.  Est-ce que n’importe quelle méthode ferait pour devenir organisé?  Peut-être.  Les entreprises utilisent des méthodes différentes et plusieurs obtiennent des succès.  Est-ce que c’est suffisant?  Pas vraiment.

Revenons à mon exemple de pommiers, nos cent cinquante personnes ont réussi parce qu’elles ont un leader et parce qu’elles se sont organisées elle-même.  Ce n’est pas un conseiller externe ou un leader qui ont imposé une technique de travail.  Le changement a été mis en place, adapté et amélioré par le groupe incluant bien sûr notre leader et toute autre aide pertinente.  La méthode utilisée devient alors un vecteur de changement permettant au leader d’exercer son leadership et à l’équipe de prendre contrôle de son propre travail.  Lorsque cette méthodologie ne suffira plus, il suffira de l’améliorer ou de la changer encore une fois collectivement.

Lorsque tout le monde sait ce qu’il fait et comment le faire, on a toute l’aide qu’il nous faut pour soulever les montagnes.

Publicités